Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Métaux > Coq du Bénin

Coq du Bénin

J-411

vendredi 20 avril 2012, par Emile Proust

Coq en bronze ou Okpa, Bini-Edo, Nigeria :
( Okpa or Bronze cock, Bini-Edo, Nigeria )

L’art du travail du bronze à la technique de la cire perdue avait atteint un haut degré de perfection dès le 16ème siècle chez les artistes travaillant à la cour du roi (Oba) à Benin-City au Nigeria. Ce coq en délivre un très bon exemple par sa légèreté comparée à sa grande taille et par les détails minutieusement ciselés à la surface.

Moins connu que les figures de messagers, de gardiens ou de nains, ou encore de têtes princières, le coq n’en avait pas moins une image respectable dans l’imaginaire populaire des Edo, peuple de la région de Benin City. Le volatile est de toutes les circonstances dans la vie de chaque jour. Il est aussi le premier dans la cour, roi parmi les poules. Il est encore le premier lorsqu’il faut parer aux divers sacrifices afin de s’assurer la bonté des divinités.

La noblesse de l’attitude du roi de la basse-cour a fait de celui-ci une sorte de responsable de la communauté féminine, tant et si bien que ses figurations en bronze avaient toute leur place sur l’autel de la reine-mère ou encore sur des emplacements saints consacrés à celle-ci, qui pouvait être aussi appelée "Okpa".

Surface lisse à patine sombre d’ancienne oxydation.


1600,00 €

Portfolio