Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Masques > Masque Gèlèdé

Masque Gèlèdé

C-804

jeudi 14 décembre 2006, par Emile Proust

Masque casque Gèlèdé des Yoruba au Nigeria :
( Gèlèdé helmet mask from the Yoruba in Nigeria )

Les Yoruba disposent d’un panthéon de plus de 400 Orishas (divinités). Celles-ci sont représentées sous diverses formes, notamment par des figures sculptées au sommet de masques casques pour le Gèlèdé.

Qu’est-ce que le Gèlèdé ?
Pendant 100 ans, les communautés des Yoruba-Nago, Fon et Mahi au Nigeria, au Benin et au Togo ont pratiqué leurs rites et leurs danses après les moissons, ainsi que lors des sécheresses et des épidémies. Le rituel, qui fait appel à des masques sculptés, est chanté en yoruba et rappelle l’histoire et les mythes du peuple Yoruba-Nago. La communauté est divisée en groupes qui peuvent être dirigés par un homme ou une femme - c’est la seule société masquée où les femmes peuvent jouer ce rôle. Des chanteurs accompagnés par un tambour chantent pendant cette cérémonie nocturne, suivis par des danseurs accompagnés d’un orchestre. Des masques satiriques se moquent de certains comportements et attitudes.

L’origine mythique du Gèlèdé est censée refléter le passage d’une société matriarcale à une société patriarcale. Le but est de calmer la colère des mères mythiques et les esprits des ancêtres. Des animaux sont souvent représentés : le serpent, symbole du pouvoir, ou l’oiseau, messager des "mères".

Sur le masque ci-dessus, c’est un couple, une ode à la fertilité ou à l’amour ? Figuration de Yemaya (mamy wata au Togo), déesse de la coquetterie et de la pure féminité, et d’Ogun, dieu du fer, de la guerre et de la virilité ?
Le masque sculpté pour pouvoir aussi être posé sur l’autel familial supporte un disque sur lequel un couple et en pleins ébats amoureux.
La figure masculine se "déboite" totalement de la figure féminine, dévoilant alors un membre de belles proportions.


Vendu

Portfolio