Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Masques > Masque Punu

Masque Punu

H-079

mardi 27 juillet 2010, par Emile Proust

Masque Ikwara Punu, Gabon :
( Punu Ikwara mask, Gabon )

Masque facial de teinte noire figurant un visage humain, sculpté dans un bois léger, probablement le Ricinodendron africanum, appelé Mugèla en langage des Punu au Gabon, de chez lesquels provient l’objet. La face du masque est ovale, menton pointu, petite bouche aux formes arrondies et en relief, petit nez triangulaire, yeux en amandes fendus en légères arcades suivant la ligne des sourcils placés hauts à la naissance d’un front bombé. L’ensemble du visage est surmonté d’une coiffe en un seul lobe sagittal décoré de couettes latérales. Traces de blanc de kaolin dans le prolongement des lèvres de la bouche. A l’arrière, la collerette de portage est ponctuée de trous pour attacher une parure.

Selon Paul Timmermans, ethnologue au musée de Tervuren, les masques noirs étaient appelés Ikwara (Ikwara-Mokulu, masque de la nuit). Ces masques noirs aux fonctions anciennes de justicier dansaient au crépuscule ou la nuit, sur des échasses un peu plus courtes que celles des danses de l’Okuyi (masques blancs). Certains masques blancs pouvaient être repeints de teinte brune ou noire en raison de diverses circonstances : lorsque par exemple, lors de palabres compliqués, les juges du clan en décidaient ainsi. Les Punu croyant que ce masque avait des caractères maléfiques, ils n’en produit que de faibles quantités. Par ailleurs, ils évitaient de les montrer aux personnes étrangères au clan. Ceci explique qu’on ne rencontre qu’un petit nombre de ces masques noirs, en comparaison du vaste inventaire de masques blancs.


Vendu

Portfolio