Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Nkishi Songié

Nkishi Songié

B-344

lundi 16 mai 2005, par Emile Proust

L’art des Songié en République Démocratique du Congo comprend principalement des sculptures robustes et vigoureuses ainsi que des masques qui se caractérisent par des physionomies aux traits géométriques et par des parties fortement striées. Les statues Songié ne sont pas des symboles de pouvoir. Ce sont plutôt des aides personnelles qui peuvent être utilisées soit pour obtenir la protection ou la guérison, soit comme moyen thérapeutique. Ce sont des objets de force ou des figures magiques qui sont appelés Mankishi (au singulier : Nkishi).

Ces statues sont prisées à cause des ingrédients magiques (Bishima) dissimulés dans le ventre ou dans les cornes et préparés par le spécialiste des rites (Nganga) à partir de substances animales, végétales ou minérales. Ces ingrédients peuvent être répartis en deux catégories : d’une part des substances dont l’effet agressif lutte contre la source des actions néfastes et d’autre part des substances qui exercent une influence bénéfique sur le patient. Le sculpteur réalise uniquement le contenant figuratif que le Nganga active par la suite.

Source texte : SMCC (Société du Musée Canadien des Civilisations).


Vendu

Portfolio