Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Nkondi Vili

Nkondi Vili

B-237

vendredi 13 mai 2005, par Emile Proust

Les Nkondi sont des représentations d’esprits Nkisi qui luttent contre l’activité des sorciers, des malfaiteurs et autres perturbateurs de l’équilibre social. Les Nkisi sont aussi ces petits sachets portés par la sculpture et contenant des substances magiques. Dans ce rôle, les Nkondi assistent les chefs dont la tâche essentielle consiste à faire régner la justice. Ils se présentent généralement sous la forme d’une figure anthropomorphe ou zoomorphe (chien) et résultent des interventions combinées du sculpteur et du spécialiste rituel Nganga.
Par l’adjonction, sur la tête ou le ventre, de réceptacles de substances magiques obturés par un coquillage ou un miroir, le Nkondi reçoit, du Nganga, son potentiel surnaturel. Garants d’un serment prêté ou d’une vengeance sollicitée, les clous enfoncés dans le bois modifient l’aspect extérieur de la statue au fur et à mesure de son utilisation. On a longtemps considéré ces figures (maladroitement dénommées « fétiches à clous ») comme des objets maléfiques et violents, activés sans discernement alors que leur fonction agressive ne vise que la réparation d’une injustice commise.
La statue illustrant cet article est sculptée dans un bois léger. Elle a été collectée in situ vers 1970.

Source texte, en partie : S.M.C.C., Société du Musée Canadien des Civilisations.


Vendu

Portfolio