Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Singe Goli

Singe Goli

F-566

vendredi 20 février 2009, par Emile Proust

Gbekré ou Mbra, statue de singe Goli, Côte d’Ivoire :
( Mbra or Gbekre, Goli monkey figure, Ivory Coast )

Statue Gbekré ou Ghekré, génie-singe, chez les Goli, un sous-groupe des Baoulé, peu nombreux et installés à Goliblenou proche de Mbahiakro. La figure est scultée dans un bois dur et de teinte brune sombre. La patine de surface est lisse. Les jambes courtes et musclées sont en forte tension. Le ventre est plat, de même que les côtés du ventre où sont plaqués bras et mains. Ces côtés s’arrondissent pour rejoindre la colonne vertébrale, elle même arrondie des hanches jusqu’au cou. L’ensemble du corps livre un profil sinueux d’où émerge une tête avec une bouche longue vers l’avant et prognate sur un visage plat. Le nez est long et remonte jusqu’au sommet du front. Le dessus de la tête est coiffé de deux crêtes sagittales. Les yeux sont figurés par deux clous de laiton. Deux bracelets de laiton ornent les chevilles. Un cache-sexe est passé autour des hanches de l’objet.

Nous disposons de peu d’informations sur les Goli, excepté ce qui suit : « "...Une fraction des Krobou, les Goli s’installera à Goliblenou. Goli est une déformation de Kloli, nom par lequel se désignent les Krobo du Ghana actuel ...", source : cliquer ici.

De source locale et fiable, ces statues incarnent Gbekré, le génie-singe, figure redoutée, pouvant provoquer des phénomènes de possession. Toutefois, si Gbekré est aussi le mot employé par les Baoulé, la figure sculptée par ceux-ci est plus réaliste, moins abstraite, que celle des Goli. Autre différence, les Goli sortent leur Gbekré au moment des cérémonies précédant semailles et récoltes. Alors, le Gbekré devient un intercesseur entre le danseur portant le masque et les esprits de l’au-delà et autres génies de la brousse.

Provenance : collection de particulier.


Vendu

Portfolio