Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Baoulé

Statue Baoulé

D-961

mercredi 30 mai 2007, par Emile Proust

Statuette Blolo bian-bla Baoulé, Côte d’Ivoire :
( Bawle Blolo bian-bla statuette, Ivory Coast )

"La statuaire est une forme de culte des ancêtres, ou des incarnations de l’au-delà,...l’homme couchait seul avac la statuette à laquelle il apportait nourriture et présents, ou lui parlait à haute voix, réelle psychanalyse, car si l’on exprime ses problèmes propres à haute voix, ils se résolvent", in Art de la Côte d’Ivoire et de ses voisins, collection Guenneguez, Ed l’Harmattan.

Le Blolo bian est la représentation de l’épouse dans l’au-delà, l’autre, son double (masculin : Blolo bla). Sculptés dans un style très archaïque jusqu’au 19e siècle, les Blolo plus tardifs sont de belles et fines oeuvres d’art.

Celui-ci, probablement du début 20e s. présente de belles scarifications en relief sur le cou, les tempes et de chaque côté du nez. Les oreilles sont larges et bien dessinées. Les bras collés au ventre, les mains sur l’abdomen. Les pieds sont posés sur un socle accidenté sur la partie avant-gauche. Les sourcils sont finement gravés, comme les plis de la coiffe en étroites rainures. Un diadème de perles sépare la coiffe du front.

Particularité de ce Blolo : c’est qu’il est à la fois bla et bian. La coiffe et la poitrine sont féminines. La figure est assujettie d’un sexe masculin bien en relief entre les jambes. Il pouvait être utilisé tant par l’époux que l’épouse.


Vendu

Portfolio