Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Boli

Statue Boli

E-189

jeudi 19 avril 2012, par Emile Proust

Boli, Bambara, Mali :
( Bambara Boli figure, Mali )

Parmi les sculptures des Bambara au Mali, les statues Boli sont peut-être les plus connues, tout au moins les plus surprenantes. Représentant un animal totémique fortement stylisé, elles sont faites d’une âme de bois recouverte de nombreuses couches de terre imbibées de matériel sacrificiel tel que du millet, du sang de volailles ou de caprins, de noix de kola et des boissons alcoolisées. Utilisées par les sociétés Kono et Komo, elles servaient de réceptacle aux forces spirituelles mais pouvaient aussi remplir des fonctions apotropaïques.

"Pourtant il s’agit là, pour les Bamana, importante ethnie d’origine malienne, de la représentation ou de la demeure d’une divinité. Le Boli, c’est "la manifestation de la force vitale, de l’énergie d’un esprit divinisé auquel il sert de réceptacle" (Youssouf Tata Cissé in Magies, Musée Dapper, 1996)."

Pour l’anecdote, c’est à de multiples reprises que le chef de l’Etat Français, Jacques Chirac, grand amateur d’objets d’arts premiers, avait choisi d’avoir un Boli en arrière-plan de certaines de ses prestations télévisées. C’est que son vaste bureau donnant sur les jardins, au premier étage du palais de l’Elysée, est devenu comme un petit musée où s’accumulent les objets, dont en bonne place, le fameux Boli.

Chaque boli reflète, au sens fort du terme, la manière dont on l’a confectionné. Les matériaux qui le composent, les paroles prononcées et les divinités invoquées lors de sa création, le tissu dont on le recouvre une première fois, le tracé d’un signe, la nature du sang (de l’animal sacrifié) dont on l’a enduit …font de chaque boli, un objet sacré et unique dans sa fonction magique.


650,00 €

Portfolio