Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Chamba

Statue Chamba

E-066

mercredi 29 août 2007, par Emile Proust

Statue Chamba, Nigeria :
( Chamba figure, Nigeria )

Les statues Chamba sont rares et leurs fonctions incertaines. Les styles sont variables et parfois rejoignent en d’étranges similitudes les formes des statuaires de leurs voisins, les Jukun, Mumuye, Montol et Wurkun.

En général, la statue Chamba est dépouillée de détails figuratifs. Celle-ci a les bras posés sur l’abdomen, solidaires du tronc, position classique des statues Chamba. Les Chamba sculptaient ces statues afin de communiquer avec les diverses puissances spirituelles, ancestrales ou non. Parfois encore, elles étaient conçues pour abriter les esprits des défunts et permettre de communiquer avec eux lors de pratiques cultuelles.
Le sexe est rarement figuré sur les statues Chamba, par ailleurs peu fréquentes à trouver. Souvent sculptées par couples, et si le sexe n’est pas figuré, on peut imaginer être en présence d’un personnage masculin lorsque la coiffe est un cimier saggital, d’un personnage féminin lorsque la coiffe est en forme de cône inversé, présentant une légère dépression sur le dessus. Autre possibilité pour différencier les sexes, le visage féminin est souvent rond alors que le masculin est plus pointu.
Il a longtemps été suggéré que les sculptures Chamba auraient été réalisées par les Mumuye voisins. C’est une idée fausse qu’il a été permis de constater en se rendant sur le terrain.

La statue présentée est indéniablement masculine : le sexe bien marqué sur la sculpture. La patine de surface est de tons gris clair à noir formée d’une croûte abondante provoquée lors de nombreuses cérémonies libatoires.
Bel objet collecté in situ récemment par un ancien galeriste spécialisé dans la recherche d’objets dits "curiosités".


Vendu

Portfolio