Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Fang

Statue Fang

F-588

vendredi 20 novembre 2009, par Emile Proust

Statue de gardien de reliquaire Fang articulée, pour le culte de Byéri, Gabon :
( Bieri, articulated reliquary guardian figure, Gabon )

Statue longiligne de gardien de reliquaire sculptée dans un bois mi-dense, figurant un personnage masculin assis. La surface de teinte noire est recouverte de feuilles de laiton sur l’abdomen, le front et les yeux. Ces éléments permettent de classer la sculpture parmi les productions des Fang du nord du Gabon, plus précisément les Ntumu, installés à la frontière de la Guinée Equatoriale.
Particularité de cette statue : les jambes et les bras sont articulés, au niveau des hanches et des épaules. Des liens d’écorces lient ces parties articulées au corps pour les y maintenir solidaires. Une bretelle de fibres végétales tressées est ficelée de la ceinture au cou permettant de promener la statue comme un bagage. Enfin, le sexe masculin sculpté à part est maintenu à sa place par des liens d’écorces.
On suppose que la présence de la bretelle indique que l’objet pouvait être promené, de l’emplacement où étaient conservés les reliques à tous autres autres lieux de réunion ou de recueillement.

A propos des sculptures Fang ( têtes et statues ) : celles-ci sont associées à un culte des ancêtres dénommé Byéri ou Bieri. Le mot Byéri fait référence à la fois aux sculptures de têtes ou aux statues qui gardaient les reliques funéraires, ossements et crânes, d’ancêtres importants.
Ces sculptures Byéri étaient posées au sommet de boîtes en écorce ou de paniers de vannerie contenant les reliques humaines. Elles étaient consultées avant d’entreprendre les actions importantes, telles qu’un grand voyage, décider d’une bataille, de l’emplacement d’une maison ou d’un village, s’engager dans un mariage, choisir un sol pour des cultures, tenter de guérir une maladie et aussi pour s’assurer d’avoir de la chance à la chasse.


Vendu

Portfolio