Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Ikenga

Statue Ikenga

C-834

mardi 20 juillet 2010, par Emile Proust

Statue Ikenga des Igbo au Nigeria :
( Ikenga statue from the Igbo in Nigeria )

Chez les Igbo, dans la région méridionale du delta du Niger au Nigeria, l’Ikenga est un autel personnel appartenant à un homme. Il est le symbole de l’accomplissement et de la réussite personnelle (okpossi), la représentation de son esprit tutélaire (chi, l’énergie vitale), ainsi que le destinataire de sacrifices offerts périodiquement ou préalables à l’engagement d’une action importante (le plus souvent à ifejioku, divinité de l’igname, ou à ale, déesse de la terre). Etroitement lié à une société secrète de guerriers, il est aussi l’expression de la détermination personnelle (ivri). Les cornes situées sur la tête de l’Ikenga sont un trait commun aux statuettes et autels semblables ; elles symbolisent la force, le pouvoir et le courage du bélier.
Il était placé à l’écart du monde profane, avec d’autres autels personnels et familiaux, dans la maison du lignage (obi). Ce lieu est le point central du lignage familial et communautaire, ainsi qu’un espace de médiation indispensable au règlement des litiges internes au groupe. Toute réussite personnelle d’un homme, et attribuable à son Ikenga, rejaillit sur l’ensemble de la communauté. Il ne pouvait être vu et consulté qu’au travers d’un panneau de bois ajouré appelé « les yeux de l’esprit ». L’Ikenga peut être également conservé dans la maison des hommes (m’bari), ou bien rangé, après la mort de son propriétaire, sur l’autel des ancêtres.
L’un des piliers de la pensée Igbo réside dans ce concept de la réussite individuelle fondée sur les capacités et les aptitudes personnelles innées, pensée qui a engendré le culte de la main droite (aka nri), mot à mot « la main de la nourriture », celle qui permet à l’homme de pourvoir à ses besoins en cultivant la terre. La main aussi qui représente les relations sociales, le pouvoir et la force (obo), celle qui dégaine l’épée et tranche la tête d’un ennemi.
Cet Ikenga porte la tête d’un ennemi dans la main gauche. La main droite tient l’épée dont la lame est cassée. Ceci confirme qu’il s’agit de l’Ikenga d’un personnage ayant été parmi les plus valeureux dans le clan.
Probablement XIXème siècle.


Vendu

Portfolio