Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Lobi

Statue Lobi

D-897

jeudi 22 février 2007, par Emile Proust

Statue Batéba pour le Thill (esprit) de protection chez les Lobi au Burkina Faso :
( Boteba or protective Thill (spirit) statue from the Lobi, Burkina Faso )

Les statuettes des Lobi sont souvent sculptées avec un style de travail rudimentaire. Chez les Lobi, chacun peut sculpter. Il n’y a pas cette règle constatée ailleurs où le sculpteur ne peut exercer qu’après avoir eu un long apprentissage chez le maître. Et sculpter soi-même l’objet participe a une meilleure fonction de l’objet, mettant en symbiose l’exercice de la sculpture et le but de se rapprocher de l’esprit avec lequel le sculpteur souhaite être en relation. Néanmoins, malgré cette liberté, on remarque un style bien spécifique aux sculptures Lobi. Tout amateur d’arts premiers saura de suite reconnaître le style Lobi au premier coup d’oeil.

Cette statue féminine se tenant de face et le corps symétrique, est un Batéba (ou boteba) phuwe, ou personne ordinaire. Les bras et les mains plaqués conte le corps, l’abdomen bombé, elle a pour fonction d’assurer la fertilité de la femme. Le buste raccourci, ramassé, bien posé sur les deux jambes, porte un cou massif surmonté par la tête légèrement tournée sur un côté. La bouche entrouverte laisse apparaître les dents. Le nez et les yeux sont haut placés surmontés par un front étroit et bombé. Les oreilles sont dessinées en relief et disposées très en arrière. Belle érosion de l’objet sur la fesse gauche et l’arrière des pieds.


Vendu

Portfolio