Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Mahongwé

Statue Mahongwé

D-926

mardi 3 avril 2007, par Emile Proust

Statue de gardien de reliquaire Mahongwé du Gabon :
( Mahongwe reliquary guardian figure, Gabon )

L’épaisse âme de bois est recouverte de feuilles et de fils de cuivre rouge. La face avant, concave, figure un visage couvert de fils juxtaposés horizontalement. Ce visage est découpé en deux parties symétriques suivant l’axe médian vertical avec une plaque de cuivre d’où jaillit le nez. Deux cabochons de cuivre figurent les yeux. La plaque de cuivre est prolongée au sommet de la figure par une excroissance de bois figurant une coiffe. L’arrière, convexe, est recouvert de deux plaques de cuivres latérales recouvrant les extrémités des fils de cuivre de la face. Une empiècement en relief, de forme triangulaire allongée descend de la coiffe vers la base en juxtaposition de plaques de cuivre appliquées et juxtaposées horizotalement.

La forme de cette figure l’a fait comparer par les collectionneurs au serpent naja indien. Une variété de serpent est assez similaire au Gabon : le cobra cracheur ou Naja nigricollis (élapidé). Les figures de reliquaires, chez les Mahongwé, comme chez leurs voisins les Kota, étaient disposées dans un panier de vannerie, contenant des entrelacs de vanneries parmi lesquels étaient disposés des ossements, dents, cheveux, d’ancêtres. Les objets étaient regroupés dans un sanctuaire. Parfois, ils pouvaient être présents lors de cérémonies durant lesquelles les vivants souhaitaient s’adresser aux anciens, à ceux de l’au-delà. La figure représente le Bwiti, l’esprit des ancêtres.

Vendu soclé.


Vendu

Portfolio