Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statue Ngombé

Statue Ngombé

E-467

vendredi 26 décembre 2008, par Emile Proust

Statue Ngombé, R. D. Congo :
( Ngombe figure, D. R. Congo )

Statue sculptée dans un bois dense, au corps longiligne, des Ngombé installés dans la province de l’Equateur en R. D. Congo. La figure est debout sur deux jambes courtes et arquées ainsi qu’une sorte d’appendice caudal formant un troisième pied. Au niveau du sexe, une sorte de coupe apparaît en relief laquelle pouvait contenir des substances magiques. Le tronc filiforme s’élève droit jusqu’à la ligne de la poitrine formant des épaules rectilignes d’où pendent à la verticale les deux bras. Le cou est formé de deux arcs supportant une tête de forme cubiste. Le visage est partagé en deux pans latéraux de chaque côtés de la ligne médiane du nez, celui-ci à peine signifié par des rainures. La bouche est marquée d’un trait horizontal et les yeux en amandes sont tout juste dessinés en crux sur la surface plane du visage. Une série de rainures parallèles marque le haut du front.
Des traces de pigments blancs sont déposés dans les rainures de la taille et de la face et sur les entailles à l’avant de la ligne des épaules. Le visage est de teinte ocre, mettant en valeur les traces de pigments blancs sur la moitié inférieure du visage et les rainures au-dessus.

Les Ngombe au nombre de cent vingt mille, sont un peuple bantou du Congo. Ils se situent principalement dans la Province de l’Équateur. Ils migrèrent du lac Victoria durant le XV IIIe siècle et s’installèrent sur leur territoire durant le XIXe siècle. Ils sont dirigés par un chef, accrédité par la société guerrière Elombe, qui gouverne les chefs de villages et de familles. Les Ngombe sont souvent assimilés aux Bangala, l’appellation qu’on donne à tous les habitants limitrophes du fleuve de l’Équateur, dont ils forment un des groupes majoritaires. Leur culture est notoirement influencée par leurs voisins Banda, Mbanza, Ngbaka et Ngbandi.


Vendu

Portfolio