Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Statuts > Statuette Léga

Statuette Léga

H-141

mardi 4 janvier 2011, par Emile Proust

Statuette anthropomorphe Léga, R. D. Congo :
( Lega anthropomorphic figure, D. R. Congo )

Chez les Léga établis à l’est de la République Démocratique du Congo, près du lac Kivu, les figurines d’ivoire Iginga ( pluriel : Maginga ) sont des objets utilisés lors des rites d’initiation du grand prêtre et grand sage appelé le Bwami ; les initiés du grade ultime de lassociation du Bwami en étaient les détenteurs exclusifs. Ces figurines se transmettaient au sein de la famille, d’un parent proche ou lointain à un autre. Elles étaient d’abord exposées sur la tombe du défunt durant une certaine période. C’est de cette manière qu’elles devenaient des objets consacrés, chargés d’une force vitale indéfinissable stimulant et soutenant leurs détenteurs légitimes. Elles représentaient la mémoire des grands personnages intègres, garants du code moral et philosophique et formaient le lien entre les successions de générations. Pour les Lega, les Maginga sont des objets secrets et ne peuvent être utilisés ou vus dans un contexte autre qu’initiatique... Selon Musée de Tervuren website.

La figure ci-dessus, féminine, est un Iginga de belle taille. Les jambes et bras courts, le tronc long et robuste, la tête ronde. Cet Iginga porte des rangées de petits trous ronds sur le corps comme sur la tête, à l’image des dessins scarifiés que les Léga portaient sur le corps. Un collier orne le cou. La patine de tons roux et à la surface bien lisse est dûe aux libations dont faisait l’objet la statuette, toujours bien dissimulée chez le Bwami.
On note sur cette statuette une grande similitude plastique avec l’exemple en couverture sur l’ouvrage "Art of the Lega" d’Elisabeth Cameron, édité par UCLA Fowler Museum of cultural history, L. A. / 2001.


Vendu

Portfolio