Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Instruments de musique > Trompe Bakongo

Trompe Bakongo

D-932

lundi 21 mai 2007, par Emile Proust

Trompe d’appel Bakongo, République du Congo :
( Bakongo alarm trump, Republic of the Congo )

Sculptées dans l’ivoire ou le bois, les trompes d’appel sont des instruments de musique fréquemment rencontrés parmi les objets de prestige de nombreuses chefferies d’Afrique noire. Utilisées pour alerter de la présence de dangers, animaux prédateurs ou ennemis, elles servaient aussi à sonner l’arrivée d’un illustre invité, les mouvements du chef, pour donner des signaux aux guerriers, et même pour dans ce dernier cas appeler à la rescousse les puissances surnaturelles. Hors utilisation, les trompes étaient souvent remisées dans la case des ancêtres où elles faisaient alors partie du mobilier funéraire.

Cette trompe est sculptée dans un bois dense. A sa partie étroite, elle porte une figure féminine assise et à la poitrine généreuse. Au-dessous, une farandole de trois personnages : l’un debout tient la coiffure du second agenouillé et le troisième est assis avec sa canne. Plus bas, une autre farandole où l’un tient en laisse un ovin ou caprin et trois autres personnages semblent aller ou revenir des champs ou du marché.

L’objet provient d’une collection de particulier, initialement collectée in situ vers 1970 par un "intermédiaire" pour galeries et collectionneurs d’Europe.


Vendu

Portfolio