Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Terres cuites > poterie Gwari

poterie Gwari

C-785

mardi 8 décembre 2009, par Emile Proust

Figure d’ancêtre des Gwari Genge au Nigeria :

Poterie représentant un homme assis sur un siège à 4 pieds. Les jambes et les bras sont filiformes. Des scarifications sont inscrites sur les cuisses et le tronc. Elles partent en traits cardinaux autour de l’ombilic. La tête, sphérique, creuse comme le tronc, porte un nez semblable à ceux des terres Dakakari. La bouche grande et ronde ouverte et les yeux sont des cavités découpées sur la sculpture. Laissant apparaître l’ombre sombre du vide de l’objet, ces orifices ajoutent du mystère à l’ensemble de l’ouvrage.

Ces figures étaient placées soit à l’intérieur des cases funéraires des chefs, soit dessus, au faîtage de la construction. Elles étaient réalisées par la population féminine qui maîtrise l’art de la poterie depuis des lustres. Un art qui aurait été véhiculé par les migrations des populations de la civilisation Sao, autour du lac Tchad.
Dans le village Gwarin Genge de Kuta, l’utilisation de tombes et de cases funéraires est courante. Lorsqu’un chef meurt, la figure de céramique est enveloppée d’un tissu blanc et retirée de la case funéraire jusqu’à ce que le nouveau chef ait été nommé. Les figures de terre ont servi ainsi à représenter plusieurs générations de chefs.
On remarque une grande similitude entre les objets de terre des Dakakari vivant plus au nord ouest du Nigeria et ceux des Gwarin Genge. Cela est dû au fait que ces deux peuples ont des origines communes, provenant des abords du lac Tchad.


Vendu

Portfolio